Skip to content →

Test du système SSTVCAM de chez ArgentData

Cherchant un équivalent au KENWOOD VC-H1, plus commercialisé, difficile à se procurer d’occasion et onéreux, des recherches ont étés effectuées, afin de pouvoir diffuser des images SSTV lors d’exercices, ou en opération.

Au fil des lectures sur le net nous avons trouvé ce dispositif, proposé par la société ArgentData, connu pour ces modules APRS OpenTrack, et qui permet de mettre rapidement en place un système capable de transmettre des images en toute autonomie.

Commande
Le prix du module est passé à 80$ soit 55€ depuis la convention de Dayton, ou
64$(45€) si une commande de plus de 10 exemplaires est passée.
Vient ensuite le choix du mode de livraison, le site propose différents choix allant de 5-6$ a plus de 80$, ne voulant pas payer le prix du module en frais de port, le choix c’est porté pour le FirstClass Mail International Package, et bonne surprise le colis est arrivé en moins d’une semaine.
Une seconde commande beaucoup moins chanceuse a quant à elle mit plus de 2 mois pour arriver. Si un problème se présentait lors de votre commande, je vous
conseille de traiter directement avec Scott (en anglais) : [email protected]tdata.com


Essais
Apres le déballage du produit vient le temps des premiers essais. Pour cela une lecture du wiki disponible s’impose.

le module propose 4 modes SSTV :
robot36, robot 72, scottie1, Scottie2.

Pas forcément les modes les plus courant en Europe. De plus ce sont de modes de transmission rapide (110 secondes pour le mode le plus performant) et donc cela induit que les images envoyées ne seront pas des images hautes définitions, mais au moins cela permet d’envoyer plusieurs images rapidement et de pouvoir transmettre sur les relais sans se faire couper par l’antibavard.
Ensuite il faut savoir que toutes les pins de commandes du circuit sont actives à l’état bas (reliées à la masse) et que ce module utilise des niveaux logiques LVTTL, donc il ne faut surtout pas dépasser les 3.3V sur les pattes de commandes.
Cet ensemble s’alimente entre 5 et 12V, et consomme 3.5mA en veille et 75mA en
transmission

Le câblage
Apres avoir câblé l’alimentation, mon choix de mode c’est porté sur le Scottie1, ce mode offrant la meilleure qualité d’image, et surtout, afin de respecter la réglementation française, il permet de transmettre son indicatif en haut de l’image, et éventuellement une ligne de 40 caractères.
Cette ligne de caractères doit être envoyée par la broche RX du circuit au moment ou l’on appuie sur le bouton poussoir. Cette broche accepte des données au format série 4800bps, mais au niveau TTL (3.3V).

Cycle de fonctionnement
Apres la mise sous tension du circuit et le raccordement à une radio, on l’appuie sur le bouton poussoir Send, si tout est OK la transmission commence quelques secondes après (plutôt déroutant au début).
Puis le module gère le PTT.
Il est possible suivant la disposition des straps sur le module d’envoyer des images a des cycles réguliers allant de 0s, à 1200 secondes.

Composant
La caméra utilisée sur le module est une caméra série (115 200 Bps), il est donc impossible dans l’état actuel des choses de mettre une autre source vidéo (analogique ou numérique).
Le système ne dispose pas (pour l’instant) de système de visée, néanmoins
Scott MILLER m’a assuré qu’il y travaillait, donc nous devrions être en mesure d’en implémenter un prochainement.

Points Positifs :
Parfaite autonomie
Rapidité de mise en œuvre
Mode de transmission rapide (anti-bavard, plusieurs images à la suite)
Ligne de caractères permettant de mettre l’indicatif

Points négatifs :
Pas de système de visée
Délais entre la commande de prise de vue et l’émission
Mode de transmission rapide (la contrepartie de la rapidité est la qualité de l’image).
Délais de livraison très variable, une semaine / plusieurs mois.
Le module semble, de très rare fois, être sensible à la HF et reste en émission mais sans
modulation. (Les masses doivent être précautionneusement établies)

Conclusion :

Ce module d’une grande simplicité de mise en oeuvre permet en un rien de temps d’envoyer des images. L’image quelle soit en SSTV ou d’ailleurs sous d’autres formes
comme l’ATV est à la fois une source d’expérimentation pour les radio-amateurs mais également attrayantes pour le public.

Pour aller plus loin :

http://www.kh-gps.de/sstv.htm (en allemand)

http://f8asb.over-blog.com/article-module-sstvcam-de-chez-argent-data-system-presentation-77007749.html










Published in EMCOM gestion de crise hamradio Radioamateur technique

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *